Message du greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet

Chers collègues,

Je voulais vous faire part de trois réflexions.

Premièrement, j’invite chacun d’entre nous, dans toute la mesure du possible, à renouveler les efforts, voire à redoubler d’ardeur, pour suivre les précautions sanitaires visant à freiner la propagation de la COVID-19. Il en va de notre protection et de celle de nos collectivités à la grandeur du pays. Se laver les mains, s’éloigner physiquement, rester à la maison, sauf en cas de nécessité. En tant que fonctionnaires, nous devons montrer l’exemple. En tant que citoyens, nous faisons des gestes concrets pour lutter contre la pandémie actuelle, en collaboration avec tous nos concitoyens.

Il est tout aussi important pour moi de vous remercier que de renforcer les conseils de santé publique. Je ne saurais bien rendre compte de tout le travail que font les fonctionnaires pour nous protéger du virus, pour servir les Canadiens qui ont encore besoin d’aide, pour concevoir et mettre sur pied des services destinés aux personnes qui subissent les contrecoups de la pandémie et pour prendre en charge l’infrastructure nécessaire pour faire fonctionner le tout. Vous êtes si nombreux, partout au Canada, à travailler avec une intensité sans précédent. Pour certains, c’est à leurs propres risques, et pour beaucoup, les répercussions sont énormes sur les plans personnel et familial. Nous avons entendu le premier ministre exprimer sa reconnaissance à l’endroit des fonctionnaires et les remercier pour leur service. Nous devrions tous être fiers de ce que nous faisons. De concert avec nos collègues dans tous les ordres de gouvernement, quelle que soit la fonction, nous agissons avec professionnalisme et altruisme. Les paroles ne suffisent pas, mais elles viennent du fond du cœur : merci!

En terminant, je me dois de souligner l’étrangeté de ce que nous vivons. Nous sommes nombreux à être à l’écart de nos collègues, et ceux qui sont encore dans leur milieu de travail habituel doivent rester à distance des autres. Nous dépendons du téléphone et du courriel pour communiquer, jour après jour. C’est un sentiment perturbant et bouleversant. Certains sont appelés à faire des choses différentes, et même à intégrer d’autres groupes ou équipes qui ont besoin de renfort. Bon nombre d’entre nous savent bien qu’ils ne travaillent pas avec autant d’ardeur que certaines personnes qui sont au front ou qui participent à des projets ou à des initiatives nécessitant un effort intense et soutenu. Je peux vous dire ceci : ne vous sentez pas coupables! Vous avez peut-être déjà eu à livrer un effort de la sorte auparavant, et d’autres seront appelés à faire de même à l’avenir! Les choses sont ce qu’elles sont, et je sais que nous ne demandons pas mieux que de faire le nécessaire, peu importe en quoi ça consiste.

Dans l’intervalle, restez vigilants et songez à la contribution que vos équipes et vous pouvez apporter. Dites oui avec enthousiasme si on sollicite votre aide quelque part, comme bien d’autres l’ont fait avant vous. Continuez de vaquer à vos occupations professionnelles, qui reprendront leur cours normal. Prenez du temps pour suivre une formation et approfondir vos connaissances si vos tâches courantes sont moins pressantes qu’à l’habitude. Gestionnaires : gardez le contact avec vos équipes et soyez attentifs aux besoins. Nous pouvons tous aider à renforcer nos collègues et à favoriser leur santé mentale.

« Agile, inclusive, outillée », c’est la devise du renouvellement continu de la fonction publique. Qui aurait pu prédire que l’agilité, ce serait de prendre les moyens que nous avons pris pour nous adapter?! Mais à l’heure actuelle, c’est le cas. Et qui sait? Peut-être que ce que nous apprenons en chemin nous outillera mieux pour l’avenir. Et l’inclusivité? Bien, nous sommes tous dans le même bateau. Notre pays, qui est le fidèle reflet du monde, est en situation de pandémie. Notre détermination à faire front commun et à servir tout le monde sera un atout inestimable pour le Canada. La fonction publique a un grand rôle à jouer pour y parvenir.

Ian Shugart
Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet

Date de modification :