Biographie de Claudette Dumont-Smith

Claudette Dumont-Smith est une Algonquine originaire de Kitigan Zibi, au Québec. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en soins infirmiers de l’Université du Québec, et une maîtrise en administration publique de l’Université Queen’s. En octobre 2017, Mme Dumont-Smith s’est vu décerner un doctorat honorifique en droit de l’Université de Guelph.

Pendant plus de trois décennies, Mme Dumont-Smith s’est employée à améliorer la santé des Autochtones à la grandeur du Canada et à réduire la violence faite aux femmes et aux filles autochtones. Comme infirmière autorisée, elle a occupé des postes de direction dans plusieurs organisations nationales qui se spécialisent en santé des femmes et des filles autochtones.

Mme Dumont-Smith a travaillé comme experte-conseil pour différents organismes autochtones nationaux, régionaux et locaux, notamment l’Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada et la Commission nationale des soins aux enfants autochtones. Elle a siégé au cercle autochtone du Comité canadien sur la violence faite aux femmes. Elle a aussi agi comme commissaire déléguée à la Commission nationale des soins aux enfants autochtones du Conseil national des autochtones du Canada (autrefois, le Congrès des Peuples Autochtones).

Mme Dumont-Smith a été directrice de la santé pour l’Association des femmes autochtones du Canada de 2005 à 2008. Elle a alors été nommée commissaire de la Commission sur les pensionnats pour Indiens pour un an. En 2010, elle a occupé le poste de directrice générale de l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC). Dans ce rôle, elle a aidé à piloter une initiative qui a documenté plus de 1 000 cas de femmes et de filles autochtones disparues et assassinées au Canada. Elle a travaillé pour l’AFAC jusqu’à sa retraite en 2016.

Date de modification :